Dépendances

N° 73 La révolution psychédélique

La révolution psychédélique est en marche. Pourtant, le réseau du domaine des addictions s’intéresse peu à ces produits, qui ne produiraient pas de dépendances. Mais les recherches actuelles montrent que nous avons tort ! En effet, il semble qu’à travers certaines expériences d’état de conscience augmenté, nous pouvons avoir accès à des zones de notre cerveau difficiles à atteindre, là où se cachent traumas et difficultés existentielles. Plutôt que de soulager une souffrance, il pourrait être possible de la dépasser, et peut-être de la laisser derrière soi. Les évidences se multiplient, notamment pour les syndromes de stress post-traumatique, mais aussi pour la dépression sévère et pour d’autres troubles qui peuvent être associés ou renforcer une problématique liée à l’addiction. Plus déterminant encore, l’usage thérapeutique de ces substances pourrait également avoir un effet déterminant sur la dépendance. Ainsi, l’Ibogaïne, connue depuis longtemps, mais aussi la kétamine et d’autres substances pourraient réduire les troubles liées à l’usage d’autres substances. Ces nouvelles pistes renversent la table !

Après les produits du cannabis, les psychédéliques seront probablement les prochains à quitter la liste des substances interdites. Mais quels sont ces produits qui restent peu connus au sein de notre réseau ? Quels risques, mais aussi quels bénéfices, sont-ils susceptibles d’apporter ? Quelle place va-t-on leur réserver dans le monde de demain sachant que leur potentiel thérapeutique les positionne de manière singulière ? Comment gérer les risques de manipulation ou d’abus que ces produits peuvent faciliter ? Ce numéro de Dépendances explore ces questions et s’interroge sur le cadre à (re)définir. Celui que nous a légué un XXème siècle conservateur, à savoir les conventions de l’ONU sur les drogues et la LStup, ne saurait convenir. Continuer ce monopole absurde de l’industrie pharmaceutique sur des produits de la nature, ou connus depuis des décennies, n’a pas plus de sens ici que pour le cannabis. De plus, l’intensité et la longueur des expériences ne permettront pas de les retreindre au champ médical. Une simple libéralisation de ces produits, à l’inverse, ne serait pas meilleure. Le concept du capitalisme limbique, développé par David Courtwright, nous rend attentifs aux dangers de les confier au seul marché libre, à l’aire des nudges et du neuro-marketing.

D’autres modèles sont donc à inventer, ce qui devient particulièrement intéressant pour notre domaine. Voici notre défi : réguler des produits dans un cadre sanitaire élargi, au-delà du seul pouvoir de régulation actuel de la LStup, pour retrouver une place à un accompagnement interdisciplinaire et sécurisé de ces substances. Il faut retrouver le chemin d’une approche plus holistique, qui considère l’entier de l’humain et de ses aspirations. Dépendances accueille dans ce numéro une première tribune de médecins qui demandent un élargissement de la focale. D’autres suivront probablement ailleurs, avec d’autres idées peut-être. Dans ce débat qui se lance sous nos yeux, nous savons deux choses : premièrement, que cette révolution est nécessaire et, deuxièmement, qu’elle ne pourra pas avoir lieu dans les limites trop étroites du système actuel. Après 50 ans d’ostracisme, les psychédéliques sont de retour et, cette fois, ils vont rester dans notre environnement. À nous de les domestiquer pour en tirer le potentiel et en éloigner les risques. Dépendances ouvre ce débat que nous espérons fécond.

Jean-Félix Savary

Sommaire  

1.    Editorial
       Jean-Félix Savary 

2.    L'utilisation des psychédéliques comme outils de transformation 
       Michael Ljuslin et Vinh-Kim Nguyen 

3.    Alps : la fondation d'un savoir vivant 
       Federico Seragnoli 

4.    Psychothérapie augmentée des troubles addictifs et post-traumatiques par substances psychédéliques 
       Ansgar Rougement et Catherine Duffour 

5.    Tribune : la fin de la renaissance psychédélique 

6.    Interview
       de Svéa Nielsen par Jean-Félix Savary 

7.    La pratique du PAP au HUG 
       Daniel Pires Martin 

8.    La respiration holotropique 
       Sandrine Perrier 

9.    Quelle réduction des risques pour les psychédéliques aujourd'hui? 
       Quentin Ulveding 

10. Vers de nouveaux partenariats avec les savoirs traditionnels pour mieux comprendre l'ayahuasca 
       Jeremy Narby