Utilisation de la taxe sur le jeu en 2017

27.11.2018

Le rapport annuel de la Comlot sur l’utilisation de taxe sur la dépendance au jeu est accessible en ligne

En vertu de l’art. 18 de la « Convention intercantonale sur la surveillance, l’autorisation et la répartition du bénéfice de loteries et paris exploités sur le plan intercantonal ou sur l’ensemble de la Suisse » (CILP), les entreprises de loteries et paris sont tenues de verser aux cantons une taxe de 0.5% du PBJ (produit brut des jeux) destinée exclusivement à la lutte contre le jeu excessif. 

Cette quatrième édition nous fournit un aperçu détaillé, canton par canton, de l’affectation de la taxe sur le jeu qui s’élevait à environ 5 millions de francs pour l’année 2017.

On y apprend que les cantons romands ont affecté CHF 1 790 302 à la prévention et à la lutte contre la dépendance aux jeux d’argent et que leurs homologues alémaniques et tessinois ont investis CHF 2 647 160 dans la lutte contre le jeu excessif. 

Avec 40% des dépenses, la catégorie de prestation « conseil et traitement » se situe en première positions des investissements de l’année sous revue. Elle est suivie de près par « prévention et détection précoce » (37%).