News

Projet pilote "addiction et précarité financière": publication d’un rapport de synthèse

15.05.2024

Le GREA et ses partenaires publient une synthèse et diverses recommandations issues d’une étude pilote adressant la thématique des addictions et de la précarité financière: un projet riche en échanges et en pistes de réflexion.

Bien que la concomitance de problèmes d’addiction et de difficultés financières ne surprend pas les professionnel·e·s du terrain, les données concernant l’étendue de problématiques duales « addiction-précarité financière » en Suisse sont quasiment inexistantes. La question de comment cette double problématique est perçue et abordée par les professionnel·e·des addictions et ceux/celles du conseil en matière de budget et de désendettement n’avait en outre jamais été documentée. 

Fort de ces constats, le GREA, le Fachverband Sucht, Ticino Addiction, Budget-Conseil Suisse et Dettes Conseils Suisse ont mené un projet collaboratif visant à documenter les pratiques des professionnel·e·s des addictions et du conseil budgétaire et du désendettement dans le cas de problématiques duales « addiction-précarité financière » chez une personne suivie. Soutenu financièrement par le Fonds de prévention des problèmes liés à l'alcool (de l’OFSP) et par le Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu, ce projet pilote comprenait une analyse de la littérature, des enquêtes en ligne auprès des professionnels et des personnes concernées, ainsi que des ateliers de groupes. Cette démarche visait à garantir que les connaissances issues de la recherche et de la pratique, ainsi que les expériences des personnes concernées, soient intégrées de manière dynamique dans la démarche.

Les résultats de ce projet sont désormais disponibles et montrent qu'il est nécessaire d'agir. Il a été constaté, par exemple, qu'il existe encore trop peu de coopération entre les services des deux domaines. Lorsque la collaboration existe, celle-ci est toutefois vécue de manière positive. À noter aussi que dans les services de conseil en matière de budget et de désendettement, l'opinion dominante semble être que la dépendance doit être traitée au préalable et qu'un conseil en matière de désendettement et de budget n'a de sens qu'en cas de "stabilité" du client. Ceci révèle d’importantes différences de perception entre les professionnel·e·s des deux domaines. A noter que le triage vers l'autre domaine est encore décrit par les professionnel·le·s comme stigmatisant. Aussi, dans le cadre des enquêtes menées auprès de personnes concernées, un nombre important des participants·e·s ont souligné que la deuxième problématique n'était souvent pas suffisamment prise en compte dans le cadre du suivi en place. Le rapport final présente encore d'autres conclusions.

Sur la base de ces résultats, les associations professionnelles concernées élaborent actuellement un nouveau projet visant à s'attaquer aux points faibles existants dans le système de prise en charge, qui englobe également les attitudes des professionnel·le·s concernés.

La synthèse intégrant diverses recommandations ainsi que différents documents de travail (littérature grise) sont disponibles sur le site du GREA.