News

Brochure Nightlife - Une première publication sur l'intervention lors de consommation de substances en milieux festifs

16 Novembre 2022  
16.11.2022

Le GREA publie une brochure sur la prévention et la réduction des risques en milieux festifs. Première publication du genre en Suisse, la « Brochure Nightlife » décrit l’importance d’apporter un encadrement spécifique pour prévenir et éviter les dommages en cas de consommation de substances. À l’adresse des professionnels, la brochure propose de mettre en évidence le sens et les valeurs de l’intervention ainsi que les ressources existantes en Suisse romande.

La fête pose plusieurs enjeux. Au-delà de la joie et des plaisirs qu’ils procurent, ces moments recèlent aussi une part de risques. C’est pour cela que des professionnels expérimentés et des pairs mobilisent leurs savoirs et expériences pour accompagner et conseiller. Présence aux stands d’informations, distribution de matériel de réduction des risques (préservatifs, pailles, etc.), aménagement d’espaces de tranquillisation, mise à disposition de drug checking mais également labellisation des fêtes, ces outils et mesures qui aident à prévenir et éviter les dommages sont fournis par les institutions et associations actives dans le milieu du « Nightlife ». Ce travail complémentaire qui aide à fixer un cadre (labels, bracelets, etc.) tout en appelant à la responsabilité individuelle (conducteur sobre, auto-évaluation, etc.) et souvent méconnu aussi bien du grand public que des politiques, est présenté dans la brochure. Il implique des acteurs engagés et nécessite plus que jamais l’attention des politiques sociosanitaires et des moyens financiers.

Publication réalisée dans le cadre de la Plateforme Nightlife du GREA, communauté de professionnels de la prévention et de la réduction des risques des milieux festifs de Suisse romande, elle vise aussi à renforcer la coopération et les échanges entre acteurs et actrices. En effet, comme le souligne Roxane Mégevand, coordinatrice de Nuit blanche à Genève, « les enjeux des professionnels du milieu festif ne sont pas toujours les mêmes que ceux des autorités politiques et sanitaires, il est donc nécessaire d'apprendre à travailler ensemble ».