Vacarme sur les jeux vidéos

logo Vacarme RTS
08.10.2014

Vacarme a positionné sa manette sur les jeux vidéos durant la semaine du 5 août 2014, décliné en cinq épisodes.

A la guerre comme à la guerre. Le jeu vidéo de guerre "Call of Duty" est un succès commercial mondial. C’est même le jeu préféré des jeunes Suisses, selon l’étude de la Haute école des sciences appliquées de Zurich. Le joueur y incarne le plus souvent un soldat dont la mission est de progresser en terrain ennemi, en tuant ses adversaires à l’aide d’armes variées. Comment expliquer un tel plébiscite? Reportage dans un magasin de Lausanne le jour de la sortie de "Call of Duty: Ghost", le dernier épisode en date de cette série vieille de 10 ans. De son côté, le CICR demande aux éditeurs de respecter le droit de la guerre dans leurs jeux. Avec l’interview de Nicolas Akladios, vice-président de la SIEA, l’association qui regroupe les représentants de l’industrie du divertissement interactif en Suisse. Trop jeune pour jouer au gangster. Selon une étude de la Haute école des sciences appliquées de Zurich parue l’année dernière, 70% des jeunes Suisses âgés de 12 ans et plus ont déjà joué à des jeux vidéo qui ne leur étaient pas destinés. Parmi leurs préférés, les jeux de tir à la première personne et les jeux d’action comme le sulfureux "GTA", dont le cinquième opus est sorti il y a quelques mois. Un jeu qui ne devrait pas être vendu à des moins de 18 ans. Reportage à l’école primaire de St-Maurice, en Valais, où l’enseignant spécialisé Nicolas Bressoud lance le débat en classe et dans la salle des maîtres. Interview de Niels Weber, psychologue et président de la Gaming Federation, qui a fait des jeux vidéo son outil de travail pour aider les jeunes en difficulté, dans le cadre d’un programme de l’Office fédéral des Assurances Sociales. Si j’t’attrape, j’te lâche plus! Selon des chiffres publiés au début de l’année 2013, 41% des Suisses jouent aux jeux vidéo sur leur console, sur leur téléphone portable, leur tablette ou sur l’ordinateur domestique. Un joueur helvète, dont l’âge se situe quelque part entre 25 et 40 ans. Chez les plus jeunes, cette proportion prend l’ascenseur: 68 % des 12-19 se divertissent ainsi, nous dit l’étude de la Haute école des sciences appliquées de Zurich. Ces jeunes jouent en moyenne 48 minutes les jours de semaine, un peu durant les week-ends et les vacances. Comment l’industrie s’y prend-elle pour capter l’attention du public? A l’Université de Fribourg, on étudie même les jeux vidéo, dans le cadre du Master en science informatique. Reportage avec le chargé de cours Maurizio Rigamonti. La société Everdreamsoft développe de son côté une nouvelle approche du jeu vidéo, avec l’Université de Genève. Rencontre avec Shaban Shaame, le fondateur de cette société. T’as de beaux pixels, tu sais. En Suisse, l’industrie du jeu vidéo brasse des dizaines de millions. Selon les chiffres de l’Association Suisse du divertissement interactif, le chiffre d’affaire du secteur console a, par exemple, frôlé les 300 millions de francs en 2011. Et s’il est en perte de vitesse depuis quelques années, c’est parce que les centaines de milliers d’applications vendues à travers les plateformes mobiles n’apparaissent pas dans les statistiques. Un nouvel art? L’industrie du jeu vidéo devrait d’ailleurs dépasser l’an prochain la barre symbolique des 100 milliards de dollars de chiffres d’affaire, selon l’institut américain Gartner. Reportage au festival "Tous écran", à Genève. Tout comme l’année dernière, la manifestation a consacré une journée entière au phénomène. Un secteur aussi soutenu par la Confédération, via le programme Transmedia de Pro Helvetia. Interview de Sylvain Gardel, le chef des programmes d’impulsion de Pro Helvetia. Profession, Gamer. Les stars d’aujourd’hui sont parfois des champions de jeux vidéo. Il arrive même de plus en plus fréquemment que des joueurs amassent des sommes colossales qui leur permettent de vivre confortablement. Un jeune espagnol de 23 ans – Ocelote – affirme se faire entre 600 et 700'000 Euros par an en jouant au jeu "League Of Legends" … et ce n’est pas le meilleur joueur du monde. Mais qui sont les gamers de 2013? Reportage à l’occasion de la 22e édition de Polylan. Cette manifestation a réuni 400 joueurs pendant 3 jours, fin novembre, sous le toit du Learning Center de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Rencontre avec Jonathan Aka "As 2 Pik", un Neuchâtelois exilé à Grenoble. Amanda, elle, a 25 ans et habite La Chaux-de-Fonds. Elle adore les jeux vidéo depuis qu’elle y a été initiée par son petit ami. Sur son blog, "La Dent Dure", elle scanne aussi l’actualité et ses découvertes culturelles via le prisme du féminisme.