Mexique et Afrique du Sud: Quand la justice décriminalise le cannabis

08.11.2018

Les deux grands pays ont vu leur système judiciaire donner un coup d'arrêt au système de prohibition, entrant dans la ligne des recommandations de l'ONU de 2016.

L'Afrique du Sud et le Mexique ont vu leurs cours suprèmes marquer les politiques cannabis de leur pays en déclarant inconstitutionnelles des lois prohibitionnistes au nom des Droits humains. Ainsi, 180 milions de citoyens ne seront plus criminalisés s'ils venaient à consomer du cannabis.

Ces deux jugements concernent l'usage et la culture à titre personnel et invitent indirectement les parlements des deux pays à légiférer afin d'adapter la loi à ces jugements et permettre une application claire.

Le Mexique pourra inscrire ce jugement dans la politique déclarée du nouveau président méxicain Obrador qui avait annoncé vouloir légaliser rapidement le cannabis afin de lutter contre la pauvreté et la criminalité. Il s'agit de la cinquième décision dans cette direction, ce qui établi formellement la jurisprudence mexicaine. De cette façon, le Mexique rejoindra rapidement les politiques de certains États américains et du Canada.

Sur le continent africain, le cas de l'Afrique du Sud fait figure d'exception, puisque qu'aucun pays d'Afrique n'avait encore réglementé l'usage légal de cannabis. Néanmois, la médecine traditionnel du pays utilise depuis longtemps le cannabis afin de soigner certains symptômes. Ce changement pourrait marquer une évolution dans la région.