News

Le CBD bientôt interdit en Europe ?

07.10.2020

Le CBD sera-t-il considéré comme un stupéfiant ? Peu avant les vacances d'été, la Commission européenne a annoncé, à la surprise générale, qu'elle voulait classer le CBD comme tel en vertu de la Convention unique des Nations Unies sur les stupéfiants de 1961.

Selon un rapport européen préliminaire cité par plusieurs médias, le cannabidiol extrait des fleurs de chanvre devrait être considéré comme un narcotique en vertu de la Convention unique de l'ONU sur les stupéfiants de 1961. Cela porterait atteinte à un grand marché en Europe mais aussi en Suisse et priverait des milliers de personnes de s'auto-soigner avec cette plante.

En plus de porter atteinte au marché du CBD, la décision si elle se confirme restreindrait également, sur l’ensemble du continent, la recherche et l'innovation sur les cannabinoïdes.

Opportunité pour réviser la Convention de 1961 ?

Giadha A. DeCarcer, fondatrice et PDG de New Frontier Data, une agence d'analyse spécialiste du CBD estime que «cette décision provisoire suscite probablement des objections et pourrait augmenter la pression qui s’exerce pour modifier la Convention unique des Nations Unies aux fins de retirer le cannabis de sa classification interdite. Cela pourrait remodeler l'avenir du cannabis à haute teneur en THC en Europe.»

En Suisse

La Suisse devra évaluer la situation finale et réfléchir à la manière dont elle se positionnera à cet égard, a déclaré Claire Bussy Pestalozzi, porte-parole de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires à la Berner Zeitung le 5 octobre. La Suisse a pris contact avec la Commission européenne et suit les discussions avec intérêt. Michael Rüegg, de l'association professionnelle IG Hanf, estime que la décision est incompréhensible d'autant plus que les efforts vont plutôt dans le sens d'une libéralisation mondiale. En Suisse, l'année dernière, 650 fabricants de substituts du tabac issus de CBD ont été enregistrés. Pure Holding AG est l'un des plus grands producteurs de Suisse, avec six filiales et environ 90 employés.

Le Royaume-Uni est contre

Le statut de la CBD en Europe est compliqué par le départ de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. Le Royaume-Uni a officiellement quitté l'Union européenne le 31 janvier 2020, mais les deux parties sont toujours en train de négocier les règles qui régiront les futures relations en matière de commerce, d'immigration et de sécurité. La date limite pour finaliser ces règles est le 31 décembre, date jusqu'à laquelle le Royaume-Uni a accepté de continuer à suivre les règles de l'UE. Elle réfute toutefois de considérer le CBD comme un narcotique.