News

Achats tests d'alcool 2023 : les ventes aux jeunes restent nombreuses

03 Juillet 2024  
03.07.2024

En Suisse, il y a encore trop de jeunes qui peuvent se procurer illégalement de l'alcool. Selon Addiction Suisse, plus d'un quart des ventes de bière, de vin ou de spiritueux sont illégales. Les achats tests en ligne pointent toujours d’importantes lacunes dans le contrôle de l'âge, soit près de 90% de ventes en ligne illégales.

En 2023, plus de 13’000 achats tests d’alcool ont été mandatés ou réalisés par la Confédération, des cantons, des communes, des institutions, des entreprises privées et des enseignes de la grande distribution. Addiction Suisse a établi un rapport sur les résultats des achats tests effectués en 2023 pour l’ensemble de la Suisse. Globalement, les résultats ne montrent pas de réelle amélioration par rapport à 2022.

Situation inchangée pour les achats tests dans les points de vente physiques

  • Dans 27,3% des cas, de la bière, du vin ou des spiritueux ont été vendus illégalement aux jeunes, soit un taux identique à celui enregistré en 2022 (27,2%).
  • Dans 78,2% des cas, le personnel de vente ou de service a demandé explicitement l’âge et/ou une pièce d’identité. Là aussi pas de changement par rapport à 2022 (79,8%)

Contrôles lacunaires en ligne

Les résultats indiquent que la loi n’est pratiquement pas respectée : 89,7% des 156 achats tests d’alcool effectués en ligne auprès de sites de commande et de livraison de la restauration ont donné lieu à une vente illégale à des jeunes (2022 : 84,0%). Jamais l’âge n’a été contrôlé au moment de la commande et lors de la livraison, la déclaration de l’âge ou une pièce d’identité n’ont été demandées que dans 14,3% des cas (2022 : 19,1%).

Changement de loi attendu

Le nouvel article de la Loi fédérale sur les denrées alimentaires et les objets usuels permettant à tous les cantons de sanctionner les points de vente lors des achats tests effectués sur mandat cantonal devrait entrer en vigueur cet automne. Utile dans la lutte contre la vente illégale d’alcool aux jeunes, ce changement législatif devra renforcer l’application des dispositions légales, y compris par les points de vente qui rechignent le plus à le faire.