Geneva Platform

La Plateforme Genevoise sur les Droits Humains, la Santé et les Substances Psychoactives, appelée la Plateforme genevoise ou Geneva Platform, est une initiative lancée en 2017 par le GREA et l'Institut de Santé global (UNIGE). Elle rassemble les organisations de la société civile du domaine de la santé, des droits humains et des politiques relatives aux drogues.  En juin 2017, elle a organisé la Geneva Drug Policy Week qui a réuni pléthores d'experts des domaines dans une vaste émulation d'idées.

Mission

L’objectif de la Plateforme genevoise est de promouvoir les dialogues sur la santé et les droits humains axés sur la mise en œuvre ainsi que les perspectives des politiques nationales et internationales régulant le contrôle, la culture, la fabrication, la distribution et la consommation des substances psychoactives. La Plateforme encourage et coordonne une collaboration efficace de la société civile, promeut des débats constructifs et soutient l’engagement avec les organisations des Nations unies basées à Genève, les missions permanentes, ainsi que les communautés universitaires et scientifiques. La Plateforme s’est engagée à inclure les voix de la société civile des populations concernées et des pays du Sud dans le cadre du 30ème Document final de l’UNGASS sur les drogues et l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Objectifs

  • Créer une plateforme de multipartenaires pour la collaboration entre organisations qui ont
    • une perspective de santé et de droits humains sur les politiques concernant les substances psychoactives ;
    • un intérêt comment dans la Genève Internationale ;
  • Offrir une interface entre les structures de l’ONU à Genève et les réseaux des acteurs de la société civile, du monde académique, scientifique, et acteurs locaux et régionaux impliquées dans la santé, les droits humains et les politiques concernant les substances psychoactives.
  • Identifier et encourager la participation à des opportunités pertinantes d’engagement de la société civile sur le développement des politiques liées aux drogues.

Principes

  • La promotion active d’une approche basée sur les droits humains dans l’application de  politiques concernant le contrôle de substances psychoactive
  • L’inclusion et la volonté d’écouter et de tenir compte d’une grande variété de perspectives, particulièrement de populations directement concernées par les politiques de contrôle de substances actuelles
  • La disposition de rencontrer les interlocuteurs là où ils sont.
Auteur
Jennifer Hasselgard-Rowe
Contact (e-mail)