Collaboration Handicap et Addictions (CHA)

Le GREA mène un projet de Collaboration entre le domaine du Handicap et des Addictions (CHA) en vue de mieux répondre aux problématiques d'addictions chez les personnes en situation de Handicap. Ce projet est réalisé avec le soutien de promotion santé suisse et de l'OFSP.

Origine du projet 

Plusieurs institutions du domaine du Handicap ont souligné la nécessité de renforcer les collaborations entre les champs du handicap et des addictions. Actuellement en Suisse, d'importants besoins ont été identifié en termes de formation et d'outils permettant de repérer et d'accompagner les personnes en situation de handicap qui rencontrent des problèmes en lien avec leur problématique de consommation ou d'addiction. Dans une optique d'égalité des chances, il s'agit de renforcer l'empowerment des personnes concernées en leur donnant accès à des prestations qui soit adaptées à leur situation. Pour améliorer le repérage et l'accompagnement de cette population particulièrement à risque de développer des consommations problématiques, les professionnels romands doivent bénéficirer d'outils adaptés. 

Axes du projet de Collaboration Handicap et Addictions 

1. Créer des interfaces durables entre les deux domaines 

A travers une plateforme d'échange interdisciplinaire, les professionnels peuvent partager des expériences, des connaissances et faire connaître des praitques innovantes. La plateforme permettra aussi la rédaction d'une charte proposant des valeurs communes et principes d'actions pour ancrer la question des addictions dans le domaine du handicap

2. Formation pour les professionnels 

Des formations seront organisées pour renforcer les compétences des professionnels. Les professionnels du domaine du handicap obtiendront des connaissances en matière d'addiction et les professionnels du domaine des addictions obtiendront des connaissances en matière de handicap.

3. Traduction et adaptation d'outils de prévention/ de repérage/ d'accompagnement 

Il existe dans d'autres pays comme les Pays-Bas, des outils innovants qu'il s'agira d'adapter à notre réalité 

a) Prévention, empowerment

- Pour renforcer l'autonomie des personnes concernées, dans une logique d'empowerment, il s'agira de traduire et d'adapter des supports de prévention adaptés aux personnes en situation de handicap (pictogrammes, images,...)

b)  Repérage et accompagnement, deux types d'outils :

- Outil de repérage et protoccole d'accompagnement pour permettre aux professionnels des addictions de mieux repérer les des situations de handicap, en particulier les déficiences intellectuelles, et de mieux y faire face

- Outil de repérage et protocole d'accompagnement pour permettre aux professionnels du handicap de mieux repérer les consommations problématiques et de mieux y faire face

4. Projets pilotes en institutions 

L'accompagnement de plusieurs institutions (pilotes) permettra de tester in situ les outils/ méthodes développées et mettre en évidence les facteurs facilitant/entravant la prise en compre institutionnelle de la problématique des consommations de substance chez les personnes en situation de handicap. 

La plateforme a été lancée en juin 2018 et se réunit environ quatre fois par année, plus selon les travaux en cours. Une première formation a eu lieu pour découvrir un concept de soins spécifiques avec la participation de l'institution spécialisée Tactus

Soutiens du projet 

Les permiers axes du projet ont été menés avec le soutien de l'Office fédéral de la santé publique.

confederation-suisse_LE_BON_logo.jpg

Le projet est actuellement mené en collaboration avec le Soutien de projets Prévention dans le domaine des soins de Promotion Santé Suisse (PSCH).

pss.png

 

Auteur
Marie Cornut
Contact (e-mail)