Stratégie Addictions

La Stratégie nationale Addictions du Conseil fédéral est lancée en 2017, flanquée d'un plan de mesures. Elle prévoit notamment de regrouper toutes les addictions en une seule stratégie afin de créer des synergies. A ses côtés : la Stratégie des Maladies non transmissibles et un rapport sur la santé psychique.

Point de départ de Santé2020

Le Conseil fédéral s'est lancé ces dernières années dans une refonte du système de santé. Celle-ci comprend 36 mesures distribuées dans quatre axes qui seront mises en application en 2017. Les quatre axes:

  1. assurer la qualité de vie
  2. renforcer l'égalité des chances
  3. améliorer la qualité des soins
  4. optimiser la transparence

Contexte

A chaque époque son addiction. Au 19è siècle, l'alcool constituait le problème majeur alors que dans les années 1980 et 1990 c'est l'héroïne qui préoccupait la société. Aujourd’hui, les substances alcool, tabac et drogues illégales continuent de causer de la souffance aux personnes concernées et occasionnent des coûts élevés. Elles entrainent une diminution de la qualité de vie des individus.

De surcroît, de nouvelles formes d'addiction apparaissent : la pharmacodépendance, les jeux d'argent, internet.

En regroupant les addictions au sein d'une même stratégie, le Conseil fédéral entend renforcer la prévention et le traitement des dépendances mais surtout créer des synergies et une meilleure coordination de travail entre les acteurs impliqués.

Stratégie nationale Addictions

La Confédération est actuellement en train d'élaborer la Stratégie nationale Addictions, qui forme avec la Stratégie nationale prévention des maladies non transmissibles le socle de la promotion de la santé et de la prévention des maladies en Suisse. C'est l'objectif 1.3 (page 7) de Santé2020 - améliorer la qualité de vie -, ci-dessus en PDF.

La Stratégie nationale Addictions poursuit la mission de la politique des quatre piliers lancée dans les années 1990. Son but est d'améliorer la prévention, la détection précoce et la lutte contre les dépendances. Elle chapeautera, dès 2017, les trois stratégies en matière d'alcool, de tabac et de drogues.

Conséquence directe de cette refonte : le Programme national alcool (PNA) va disparaître dans sa forme actuelle ainsi que le Programme national tabac (PNT) et le programme drogues (ProMeDro).

> Stratégie Nationale Addictions

Stratégie des Maladies non transmissibles

Les maladies non transmissibles sont aujourd’hui la première cause de mortalité dans le monde (environ 75% de décès en Suisse). La Stratégie nationale de prévention des maladies non transmissibles (MNT) vise à renforcer les compétences de la population en matière de santé et de créer les conditions qui facilitent un comportement plus sain. La finalité consiste à réduire les risques de développer les maladies qui causent le plus de décès en Suisse : maladies cardio-vasculaires, cancers, maladies des voies respiratoires et le diabète.

Avec la Stratégie Addictions, elle inclura la prise en charge médicale, la réduction des dommages, le conseil et la thérapie et favorisera la réintégration sociale et la réadaptation des personnes dépendantes.

> Stratégie nationale des Maladies non transmissibles

Projet sur la santé psychique

Dans l'objectif 1.3 de Santé2020 visant la qualité de vie, la santé mentale occupe une place importante au même tire que les maladies non transmissibles et les addictions. Aujourd'hui, Confédération, cantons et communes mettent déjà en oeuvre des mesures concrètes mais elles ne sont pas suffisamment coordonnées et n'ont fait l'object d'aucune évaluation.

Le Dialogue Politique nationale de la santé (PNS), plate-forme permanente de la Confédération et des cantons, a décidé d'élaborer, outre la stratégie MNT, un rapport sur la santé psychique. Pour ce dernier thème, il a mis sur pied un groupe de projet qui comprend des représentants de l'OFSP, de la Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS) et de la fondation Promotion Santé Suisse.

> Projet sur la santé psychique

Calendrier de la Stratégie Addictions

2015 est l'année de l'élaboration de la stratégie elle-même. La consultation ouverte jusqu'au 11 juillet 2015 a abouti sur une majorité d'avis favorables. Une dizaine d'acteurs, principalement des branches de l'alcool et du tabac, l'ont rejetée par crainte d'un renforcement de la réglementation. Le Conseil fédéral l'a adoptée le 11 novembre 2015; elle est flanquée d'un plan de mesures. Entrée en vigueur: 2017.