Lancement d'une Plateforme "usagers" au GREA

26.10.2017
Type de document: 
Info

Le GREA est heureux d'accueillir la nouvelle Plateforme Usagers qui rejoint à présent officiellement la douzaine de Plateformes d'échanges du GREA. 

En offrant un espace de dialogues aux personnes concernées, cette nouvelle Plateforme vient enrichir les échanges et garantir la diversité des points de vue. Pour l'instant, ses membres repsentent trois cantons romand (Genève, Vaud et Valais). Elle est composée de personnes venant de divers horizons qui, par leurs expériences, sont en mesure de débattre de multiples sujets concernant la consommation de substances, qu'elle soient licites ou non.

Les objectifs qui ont été fixés sont les suivants:

  • promouvoir les droits et les responsabilités des usagers
  • les faire connaître en tant qu'acteurs essentiels des politiques les concernants
  • favoriser les échanges constructifs entre le public, les usagers et les professionnels
  • tendre ainsi vers un changement de la perception portée sur les usagers

Les membres réfléchiront à de nouvelles manière de communiquer efficacement et sans biais sur les bénéfices et les risques des usages potentiellement addicitifs et sur les substances psychoactives. Notamment en encourageant la vulgarisation des connaissances scientifiques. Ils désirent également chercher des moyens pour rendre plus accessible la participation des usagers aux conférences ou évènements nationaux ou internationaux et faire du réseautage. Le tout dans un esprit d'ouverture, en laissant la place à toute sensibilité. 

La dernière séance du 3 octobre a été l'occasion pour la Plateforme de nommer une coordinatrice, en la personne de Gabrielle Badoux. Les membres de la plateforme ont également échangé à propos des classifications entre substances licites/ illicites, qui classe et hiérarchise par la même occasion, et de façon tout aussi arbitraire, les usagers eux-mêmes en stigmatisant certains groupes d'usagers selon le type de substance consommée. Le contenu de l'identité sociale de l'usager est en jeu, ainsi que les réponses pour sortit des aspects négatifs que les situations entraînent. Ceci est d'autant plus complexe par la pluralité des usagers, de leurs facettes et de leurs motifs, ainsi que des conséquences produites par l'ingénieurie sociale qui s'entremêlent aux usages eux-mêmes. Les dimensions à considérer sont multiples, entre plaisir, socialisation, besoin, auto-médicalistation, souffrance, situation problématique, drame.

Liste des thèmes / Descripteurs (3 max.):