Le Tessin devra statuer sur le cannabis

20.04.2017
Type de document: 
Info

Une motion (PS) est déposée. Signée par des élus de tous les partis du Grand conseil, elle demande d'étudier la faisabilité d'un modèle de règlementation.

Fichier(s) joints: 

Le député socialiste Carlo Lepori se base sur des faits pour argumenter sa motion : malgré l'interdiction de consommer du cannabis, il s'en achète de 40 à 60 tonnes par an en Suisse selon lui. Fait préoccupant: 91% de ces substances contiennent des métaux lourds, des pesticides ou des fongicides (étude récente de l'OFSP et de l'Université de Berne citée dans la motion). En outre, le taux de THC s'est envolé ces 20 dernières années, passant en moyenne de 8% à parfois 36%.

Carlo Lepori enfin estime que le boom du CBD et ses zones grises remet en question notre façon d'aborder la politique cannabis en Suisse. Il n'y a ni règlement ni messages clairs du Conseil fédéral, surtout pour les jeunes. Il engendre des frais de sécurité car, en cas de doute, les policiers font analyser à haut coût la substance. Le CBD a induit "un court-circuit" dans le fragile système de règlementation. Il est temps de faire un pas supplémentaire et de changer la vision que l'on a des drogues, après plusieurs décennies d'échec de la répression.

Liste des thèmes / Descripteurs (3 max.):