In medias, au coeur du dialogue

In medias est un projet de prévention des risques liés à l'utilisation des médias électroniques par les jeunes. Il repose sur l'animation d'ateliers de dialogue philosophique avec eux et s'adresse à tout intervenant en relation avec des jeunes. Il s'applique également à la prévention des risques liés à l'alcool, au cannabis, etc.

Les jeunes et les médias électroniques

Les jeunes sont aujourd’hui une cible privilégiée des produits de consommation en tout genre. Parmi ces produits nombreux et attractifs, les médias électroniques ainsi que les activités associées (internet, sites de dialogue et jeux) sont, par leur omniprésence et leur multiple possibilité, très populaires auprès des jeunes.

Les jeunes possèdent, dans ces domaines, une expérience, une adaptabilité et une connaissance parfois largement supérieure à celle des adultes. On parle même de fossé générationnel adulte-jeune, remettant en question les rapports d’autorité. Ce ne sont plus les adultes qui apprennent aux jeunes, mais les jeunes qui apprennent aux adultes. Comment les adultes peuvent-ils dès lors protéger les jeunes des risques liés à l'utilisation des médias électroniques lorsqu'ils n'en connaissent pas bien l'utilisation qu'ils en font et qu'ils ne peuvent être en permanence derrière eux pour les surveiller?

Les risques liés à l'utilisation des médias électroniques

L'utilisation des jeux et des écrans peut s'accompagner de risques (voir position du GREA sur l'hyperconnectivité). L’intensification des activités sur les écrans, au détriment d’autres domaines d’intérêt, peut avoir des conséquences dommageables sur le développement global de l’individu ainsi que sur la vie collective. Parmi les effets observables, il faut noter le risque de décrochage scolaire ou professionnel et des risques sanitaires associés (consommation excessive de substances psychotropes) ou de comportements (malaises psychologiques et physiques).

D'autres risques existent comme le mésusage du contenu et de l'information ou encore l'accès à des contenus inappropriés (protection des mineurs).

Renforcer les compétences réflexives et sociales des jeunes (autoprotection)

Notre expérience de professionnels des addictions nous montre que les jeunes ont envie de partager leurs connaissances et leurs points de vue sur les questions liées aux nouveaux médias, lorsqu’on les invite à s’exprimer.

Il est indispensable de donner aux jeunes des outils de réflexion permettant de s’exprimer tout en prenant de la distance face aux nouveaux médias. Le développement d’une pensée critique et le jugement raisonnable peuvent les prémunir contre les risques liés à l'utilisation des médias électroniques et leur fournir des moyens de se protéger, individuellement et collectivement. C’est ce que propose le projet In medias.